Dune du Pilat đŸ‡šđŸ‡”

Mai 2021

Se réveiller avec une envie folle de bouger.

Sortir toutes les cartes que j’ai.. et rĂ©flĂ©chir.. Que pourrait-on faire aujourd’hui?! OĂč pourrait-on aller pour une journĂ©e?! (contexte: on loge actuellement dans un mobil-home, et dans quelques jours on part pour 3 jours Ă  Rocamadour avec les copines. l’idĂ©e est donc de partir sur la journĂ©e, car trĂšs belle journĂ©e prĂ©vue. Mais revenir pour prĂ©parer le week end)

Toulouse?! Je n’ai pas trĂšs envie de devoir mettre le masque?

La plage?! Ca aurait Ă©tĂ© Narbonne et alentours… Mais on a fait rĂ©cemment…

Et c’est lĂ  que je sors cette petite liste (faudrait que je vous en parle!) de trucs Ă  voir cet Ă©tĂ©.

Et bim! La dune du Pilat!

2h40 de route! (au moins!) Alors on s’active (on s’Ă©tait rĂ©veillĂ© vers 9h)

On pique nique sur une aire d’autoroute. On y arrive. Les enfants sont pressĂ©s. Alors je dois marcher assez vite pour marcher prĂšs d’eux. J’arrive au pied de la dune essouflĂ©e. Mdr. Oui, dĂ©jĂ !!

Rapide pause photo avant d’attaquer la montĂ©e. La montĂ©e.. par la dune hein. Le dĂ©fi c’est quand mĂȘme de l’escalader, pas de prendre l’escalier.

A peine la photo prise, les enfants sont partis en courant. J’avais dĂ©jĂ  donnĂ© les consignes notamment celle-lĂ : « maman va ĂȘtre essouflĂ©e, elle pourra pas parler ou vous appeler. C’est Ă  vous de regarder derriĂšre si je vous appelle »

DĂšs les premiers pas c’Ă©tait dur. Sentir qu’on s’enfonce. Relever le pied pour avancer. C’Ă©tait dur! TrĂšs dur. J’ai vite eu besoin d’une pause… Les enfants sont montĂ©s avec une facilitĂ© incroyable!!

Ils Ă©taient en haut. Moi j’en pouvais dĂ©jĂ  plus. Ils s’amusaient Ă  descendre jusqu’Ă  moi puis Ă  remonter.

Pour me donner du courage. J’envoyais le sac Ă  dos et j’essayais de le rejoindre.. (lĂ  tu les sens tous ces kilos en trop!!) je montais Ă©tape par Ă©tape. Et Ă  chaque fois que j’atteignais le sac, j’Ă©tais soulagĂ©e. Et fiĂšre.

Et j’ai atteint le sommet. Et ça m’a paru une sacrĂ© victoire!

Je ne vais vous mentir. Je suis restĂ©e un bon moment assise lĂ  haut. Je n’avais plus aucune force dans les jambes.

Le temps que je récupÚre, les enfants ont joué.

La vue est incroyable.

Il y a tout un chemin Ă  suivre. Inutile de vous dire que je n’ai pas eu la force d’aller bien loin.

Mais, c’Ă©tait

Epoustouflant!

La descente a Ă©tĂ© beaucoup plus simple. Je m’enfonçais jusqu’aux genoux. Mais c’Ă©tait facile.

Les enfants ont optĂ© pour d’autres mĂ©thodes: ThĂ©a a nagĂ©, les autres ont roulĂ©.

C’est rigolo. Je voulais absolument y aller pour voir ce que c’Ă©tait. Je m’attendais Ă  un paysage incroyable. C’Ă©tait bien le cas!

Mais, c’Ă©tait surtout une grande Ă©preuve de dĂ©passement de soi.

(attention, c’est trĂšs personnel ce que je dis lĂ . certains y montent trĂšs facilement 😉 mais ce n’est pas mon cas)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s